Accueil du site > Publications > Les fiches du réseau > N° 33 : Responsabilité Sociétale des Entreprises / des Organisations

Documents joints :


FT 33 : Responsabilité sociétale des entreprises

 

Dans la même rubrique...
• Le dialogue social
• Les orientations 2016 de la branche des ACI
• N° 34 - Taxe sur les salaires : réformes 2013
• N° 33 : Responsabilité Sociétale des Entreprises / des Organisations
• N° 32 : La Convention Collective Nationale (CCN) des ACI
• N° 31 : le nouveau conseil d’administration du réseau
• N°30 : Les types de sorties des salariés en parcours
• N° 29 : Conditions d’information des travailleurs sur les risques pour la santé et la sécurité
• N°28 : Affichage obligatoire
• N° 27 : La convention collective nationale des ACI en questions (suite...)
• N°26 : CCN des ACI, 5 nouvelles questions-réponses
• N°25 : SYNESI, les 10 premières questions à se poser et leurs réponses...

  N° 33 : Responsabilité Sociétale des Entreprises / des Organisations

Depuis les années 1980, les concepts de commerce équitable, finance éthique, développement durable étaient entrés dans le débat des ONG et des partenaires institutionnels. Dans ce contexte, des études ont été lancées pour développer des outils qui permettent d’identifier le niveau de responsabilité des entreprises.

  • certifications, normes (norme ISO 26000) ou labels (SA8000…),
  • codes de conduite des entreprises (Global compact),
  • audits sociaux ou environnementaux,
  • et des référentiels internationaux (GRI).

En 2010 le Ministère français de l’Écologie, de l’Énergie et du Développement Durable emploie le terme de responsabilité "sociétale", jugé plus pertinent que "responsabilité sociale".

La RSE

La responsabilité sociétale des entreprises est un « concept dans lequel les entreprises intègrent les préoccupations sociales, environnementales et économiques dans leurs activités et dans leurs interactions avec leurs parties prenantes sur une base volontaire » (norme ISO 26000). Énoncée plus clairement, la RSE est la déclinaison :

  • des concepts de développement durable, qui intègrent les trois piliers : environnementaux, sociaux, et économiques,
  • du dialogue avec l’ensemble des parties prenantes.

La RSO

L’idée de RSE pourrait laisser progressivement place à celle de responsabilité sociétale des organisations (RSO) puisque la responsabilité sociétale n’est pas l’apanage des seules entreprises. Elle s’applique à toutes organisations (associations, collectivités, administrations publiques, syndicats, organismes consulaires, fondations…).

Une obligation légale

La loi Grenelle I et surtout la loi Grenelle II (issues du processus du Grenelle de l’environnement de 2007) renforcent fortement les devoirs des entreprises et les exigences de publication en matière de RSE. Des sanctions sont prévues pour les entreprises ne répondant pas aux exigences de la loi.

Partager :