Accueil du site > Actualités > Vie du réseau > Le séminaire CQP salariés polyvalents, point d’étape du dispositif
 

Dans la même rubrique...
• A la rencontre des administrateurs : Roland Rosillette
• A la rencontre des administrateurs : Jacqueline Bedez-Stouvenel
• Les actions du réseau pour « Faire du retour à l’emploi un levier pour demain »
• Revivez les 8èmes Rencontres Nationales en image !
• 8èmes Rencontres Nationales - La presse en parle
• Magnifiques 8èmes Rencontres Nationales et Vivement les 9èmes
• Hommage à Jean Yves PIRIOU, ancien Président de CHANTIER école Centre
• « Faire du retour à l’emploi un levier pour demain » - plaidoyer des Entreprises Sociales Apprenantes
• 8èmes Rencontres Nationales, il est temps de vous inscrire !
• Venez nombreuses et nombreux participer aux 8èmes Rencontres Nationales des Acteurs de CHANTIER école
• Parlons de la prise en charge financière des 8èmes Rencontres Nationales par votre OPCA
• Le site pour les inscriptions aux 8èmes Rencontres Nationales des Acteurs de CHANTIER école est ouvert !

  Le séminaire CQP salariés polyvalents, point d’étape du dispositif

La Commission Paritaire Nationale Emploi et Formation Professionnelle (CPNEF) de la branche professionnelle des ACI, a souhaité créer un Certificat de Qualification Professionnelle (CQP) à destination des salariés polyvalents pour faciliter leur mobilité professionnelle. L’ingénierie de formation a été confiée à CHANTIER école et plus particulièrement à Guy Michel FUMIERE et Philippe LOUVEAU.

Le CQP a été validé le 14 février 2013 et la CPNEF a désigné CHANTIER école seul organisme certificateur sur la période expérimentale qui s’achèvera le 31 décembre 2015.

Afin de suivre la mise en œuvre par les structures agréées, un séminaire a été organisé les 12 et 13 juin à Paris.

Venant des 4 coins de la France, 35 structures étaient représentées soit 70 participants (direction, accompagnement, encadrement). La première matinée a permis de faire un point d’étape et de dresser des perspectives en présence des personnes suivantes :

  • Mme BARANGER, représentant l’OPCA uniformation (Organisme Paritaire Collecteur Agréé),
  • M. FERNANDEZ, directeur de l’ANLCI (Agence Nationale de Lutte Contre l’Illettrisme),
  • M. BLAIN, chargé de mission Emploi formation et certifications au sein de l’UIMM (Union des Industries et des Métiers de la Métallurgie),
  • M. CUQUEL, réseau des CFPPA préférence et formation (Centre de Formation Professionnelle et de Promotion Agricole ).

Avant de passer aux ateliers l’après-midi, la matinée s’est terminée par des échanges riches et constructifs entre les participants et les partenaires du dispositif. Des pistes de travail ont été envisagées telles que :

  • La fluidification de la gestion administrative du dispositif
  • Les liens entre le référentiel de l’ANLCI et le CQP SP
  • Le partenariat avec l’UIMM pour favoriser l’accès à l’emploi dans le secteur de l’industrie
  • La réflexion entre les métiers de l’agriculture et les ACI ayant des supports d’activités environnementaux.

• Synthèse Atelier 1 : Un outil de positionnement unique
En préparant le CQP, les salariés polyvalents développent et prennent conscience de leurs compétences. Afin de mesurer ce développement, il faut savoir d’où on part. De janvier à mai 2014, 19 ACI ont donc expérimenté l’outil de positionnement de la plateforme numérique Dalia auprès de 438 salariés polyvalents.
Parmi les participants au séminaire, ceux qui l’ont expérimenté, ont présenté ce qui rend nécessaire cet outil. Dalia permet de construire des plans de formation individualisés, d’harmoniser les pratiques et de développer une culture commune et plus d’objectivité. De plus, tous ont souligné sa simplicité d’utilisation.
Certaines bonnes pratiques ont été rappelées : partager l’évaluation avec le salarié polyvalent et l’équipe pédagogique, mettre en place de bonnes conditions de passation (locaux agréables, passage individuel ou avec casque audio…) et surtout croiser l’évaluation de cet outil avec d’autres modes d’évaluation (attitude sur le chantier, outil interne …). Suite à ces témoignages, le débat s’est engagé entre les participants. Globalement, les échanges renvoyaient à une question plus générale : Qu’évalue-t-on avec DALIA ? (à qui sert-il ?, à quoi sert-il ?, quelles limites et ampleur souhaitons-nous ?)
Enfin, des préconisations ont été faites en direction des membres de la CPNEFP :

- Faire de DALIA l’outil de positionnement dédié pour le CQP SP.

- Développer DALIA pour le CQP

- Pouvoir utiliser DALIA pour tous les salariés polyvalents même hors du CQP SP
Merci à Hélène LEVAUX-THOMAS et Frédéric RAMPION pour leur animation et leur éclairage sur cet atelier.

• Synthèse Atelier 2 : Organisation administrative
L’atelier n°2 avait pour objet de faire le bilan de l’organisation administrative et des processus d’agrément et d’évaluation continue du dispositif mutualisé.
Il a été l’occasion de présenter les nouvelles procédures administratives suite à la création de l’organisme de formation des entreprises sociales et apprenantes (OF’ESA) en charge du portage de la formation « CQP salarié Polyvalent », et de l’articulation de celle-ci avec CHANTIER école en tant qu’ organisme certificateur (habilitation, contrôle, appui et organisation des jurys), rôle qui lui a été confié par la branche des ACI.
Cet atelier a permis de recueillir le témoignage de structures engagées dans le dispositif mutualisé notamment sur les difficultés et lourdeurs de la gestion administrative du dispositif, les délais de traitement des dossiers, notamment par Uniformation, mais également de répondre aux diverses interrogations sur les différentes procédures administratives, la procédure de renouvellement des agréments, l’organisation des jurys…
Il a donné lieu a des recommandations que sont l’élargissement du profil du président des jurys à d’autres fonctions que les seuls directeurs, l’uniformisation des pratiques et demandes des délégations régionales d’Uniformation et la poursuite de la période d’expérimentation jusqu’à fin 2015. Ces recommandations seront transmises à la CPNEFP de la branche des ACI.

• Synthèse Atelier 3 : Organisation et alternance pédagogique
Cet atelier a permis de rassembler les acteurs afin qu’ils partagent leurs bonnes pratiques et échangent sur l’accompagnement de la mise en oeuvre du Certificat de Qualification Professionnelle.
La mise en oeuvre du Certificat de Qualification Professionnelle (CQP) « Salarié Polyvalent », si elle est perçue comme une plus-value dans les Ateliers et Chantiers d’Insertion (ACI) engagés dans l’action, n’est pas sans poser questions. Elle a nécessité, dans nombre de structures, de repenser l’organigramme et l’organisation des temps de travail, tant pour les salariés permanents que pour les salariés polyvalents.
Certaines, notamment les plus importantes en taille, ont recruté des coordinateurs pédagogiques ou des formateurs en interne et ont favorisé les temps d’échanges et de travail pédagogique en équipe. Elles ont ainsi pu mieux poser dans le temps et dans l’espace, la mise en place de l’alternance (locaux et planning aménagés ; temps de formation clairement posés). D’autres se sont rapprochées des Organismes de Formation traitant des Compétences Clés sur leur territoire.
Pour toutes, la nécessité a été perçue de faire évoluer le regard porté sur le rôle de l’Encadrant Technique Pédagogique et Social (ETPS) afin de mieux l’investir dans sa fonction Formation. Cette évolution se traduit notamment par l’accès à la formation Réussir un Chantier Ecole pour les ETPS mais aussi pour les Chargés d’Insertion Professionnelle (CIP), voire pour les équipes de direction afin de permettre une adhésion commune au projet.
Dans tous les cas, les structures ont souligné l’importance d’être soutenues, tant financièrement que pédagogiquement et/ou matériellement, pour être en capacité de maintenir cette qualité de travail qui se met en place sur nombre de territoires.

• Synthèse Atelier 4 : Évaluation continue des progressions et référentiel du CQP
Un des éléments essentiels de la réussite de la mise en place du référentiel CQP est l’évolution des compétences des équipes pédagogiques au sein des structures agréées.
Soulignant la mise en place récente de cet ambitieux dispositif, les échanges ont principalement porté sur les difficultés d’appropriation de certains référentiels, la mise en relation de ces derniers avec les situations de production et la difficulté d’évaluer certains items très spécifiques.
Pour répondre à ces problématiques, les participants ont jugé essentiel de poursuivre l’accompagnement des équipes pédagogiques des structures agréées. Il a notamment été proposé la création d’un outil commun pour l’évaluation des périodes en entreprise, afin de fournir un cadre homogène à chacun sur cette question fondamentale qu’est la relation aux entreprises.
De façon plus générale, il a également été proposé la diffusion d’une fiche d’évaluation des pratiques de formation en situation de production. Cela permettrait en effet de favoriser le questionnement des permanents sur leurs pratiques et d’identifier d’éventuels besoins d’appuis spécifiques.
Rappelons enfin que le but poursuivi par ce travail est d’apporter une plus-value qualitative tangible aux personnes accueillies dans les ACI. Toutefois, la totalité des salariés polyvalents ne souhaiteront pas aller jusqu’au jury CQP. Pour valoriser les acquis de ces personnes, les participants de l’atelier ont donc souhaité que soit évaluée la situation des salariés polyvalents engagés dans le CQP non présentés au jury.

Partager :