Accueil du site > Actualités > Vie du réseau > Plan d’actions et budget prévisionnel
 

Dans la même rubrique...
• A vos Agendas ! Les 1ères Assises Nationales des Entreprises Sociales Apprenantes
• CHANTIER école Auvergne Rhône-Alpes recrute un.e chargé.e de mission
• ELAN CES recrute un.e ou plusieurs Encadrant.e.s Technique.s
• CHANTIER école Île-de-France recrute un.e chargé.e de développement de projets de formation
• CHANTIER école recrute son/sa Chargé-e de mission Plaidoyer et Communication
• A la rencontre des administrateurs : Sylvie Le Bourhis
• A la rencontre des administrateurs : Roland Rosillette
• A la rencontre des administrateurs : Jacqueline Bedez-Stouvenel
• Les actions du réseau pour « Faire du retour à l’emploi un levier pour demain »
• Revivez les 8èmes Rencontres Nationales en image !
• 8èmes Rencontres Nationales - La presse en parle
• Magnifiques 8èmes Rencontres Nationales et Vivement les 9èmes

  Plan d’actions et budget prévisionnel

Se fixer un cap et donner une feuille de route à l’équipe d’animation du réseau. C’est un des objectifs du plan d’actions adopté lors de la dernière assemblée générale ordinaire. Ce dernier est le fruit d’un travail de plusieurs mois avec des remontées des projets et des besoins, mais aussi des débats, dans le cadre de réunions de permanents et d’administrateurs.

Le mot d’ordre prioritaire était de consolider les actions mises en place, structurer le fonctionnement et préparer l’avenir. Contrairement à l’année précédente, il n’envisageait pas une procédure généralisée d’appel à projets pour la conduite d’actions ou de missions pour le compte du réseau national.

Le plan d’actions proprement dit est divisé en trois grands axes :

  • L’animation du réseau
  • La professionnalisation des acteurs
  • Les moyens

Sur ce dernier point, il a été question du renforcement des moyens dans le domaine de la veille juridique et législatif. Malheureusement les moyens financiers du réseau ne le permettent pas actuellement. Cette question sera portée au sein de l’inter réseau.

À noter une volonté de travailler sur la question des emplois verts par le biais notamment de l’expérimentation autour de la création d’un titre professionnel. La plupart des thèmes sur lesquels travaille le réseau a été maintenu, ainsi que les outils développés depuis plusieurs années. Le développement constaté de la formation ces dernières années se confirme.

Le budget prévisionnel s’équilibre autour de 1 620 000 €, dont 32 % reviennent vers les associations régionales et acteurs de chantiers et de la formation.

Partager :