Accueil du site > Actualités > Réglementation/Financements > 100 plateformes mobilité en zones rurales et périurbaines

Documents joints :




 

Dans la même rubrique...
• Un socle européen des droits sociaux pour promouvoir une Europe sociale
• FSE 2018 - Interpellation commune des réseaux
• CCN ACI - Evolution des garanties du régime mutualisé de prévoyance
• Projet de Loi de Finances 2018 : l’enveloppe IAE confortée
• Ordonnance pour renforcer le dialogue social : synthèse des mesures
• Branche des ACI - La représentativité arrêtée
• Pétition "Non Monsieur Macron, les contrats aidés ne sont pas inutiles"
• Alerte sur l’avenir des contrats aidés au sein des Entreprises Sociales Apprenantes
• Complémentaire santé - nouvel avenant à la convention des ACI
• Mise en conformité des ACI avec la réglementation sur la carte professionnelle BTP : la position du SyNESI
• Extension de l’accord-cadre de la branche des ACI, du 19 novembre 2015 relatif à l’aménagement du temps de travail
• Enveloppes financières régionales IAE – Instruction du 16 mars 2017

  100 plateformes mobilité en zones rurales et périurbaines

La création de 100 plateformes de mobilité, financées par le fonds de soutien à l’investissement public local, a été annoncée par le président de la République en septembre 2015. Depuis juin 2016, des sous-préfets aux ruralités ont été nommés dans certaines circonscriptions et sont chargés, entre autres, de gérer la mise en œuvre de ce dispositif intitulé « 100 plateformes mobilité en zones périurbaines et rurales ».

Pour plus d’informations sur ce dispositif selon le territoire (Projets mis en place ? Comment s’y intégrer ?), nous vous conseillons de prendre contact avec le sous-préfet délégué (égalité des chances, politique de la ville, ruralités) pour envisager avec lui votre positionnement.

Vous trouverez ci-joint une note du CGET concernant une aide complémentaire aux crédits de l’État. Cette aide est mobilisable pour répondre aux besoins de financement de projet de plateformes de mobilité bénéficiant aux habitants des quartiers de la politique de la ville.

Partager :