Accueil > Actualité > Réglementation et financements > Abondement de 19,5 millions d’euros de l’enveloppe IAE
 

Dans la même rubrique...
• Les dernières étapes de la concertation organisée par le Conseil de l’inclusion dans l’emploi (CIE)
• Arrêté du 27 février 2019 fixant le montant de l’aide au poste IAE
• Convention collective des ACI : arrêté d’extension de l’avenant concernant la valeur du point
• Circulaire Fonds d’Inclusion dans l’Emploi en faveur des personnes les plus éloignées du marché du travail du 31 janvier 2019
• Dernières instructions du ministère du Travail sur la modulation
• Signature de l’Accord Cadre : Plan d’Investissement dans les Compétences IAE
• Réforme de la formation professionnelle « Pour la liberté de choisir son avenir professionnel » - Communiqué du réseau des Entreprises Sociales Apprenantes, CHANTIER école
• Interview Uniformation - Financement de la formation professionnelle
• Communiqué du SyNESI - Réforme formation professionnelle
• Arrêté du 5 février 2018 fixant les montants des aides financières aux structures de l’insertion par l’activité économique
• Circulaire Fonds d’inclusion dans l’emploi et sortie du rapport Borello
• Un socle européen des droits sociaux pour promouvoir une Europe sociale

  Abondement de 19,5 millions d’euros de l’enveloppe IAE

La circulaire relative à la programmation et au pilotage des contrats uniques d’insertion et emplois d’avenir au premier semestre 2017 confirme l’abondement de 19,5 millions d’euros de l’enveloppe IAE en 2017, et marque un enjeu de rééquilibrage territorial.

Ainsi la circulaire précise :

“Afin de permettre le développement du secteur de l’insertion par l’activité économique, l’enveloppe de programmation de l’IAE, qui sera répartie prochainement, sera abondée de façon exceptionnelle à hauteur de 19,5 millions d’euros. Ces crédits supplémentaires permettront, d’une
part de mieux répondre aux besoins du secteur de l’IAE là où ce secteur est peu présent,
notamment dans les outre-mer, d’autre part de soutenir des projets innovants afin de faciliter,
notamment, l’insertion professionnelle des personnes réfugiées et de la protection subsidiaire,
conformément à la circulaire du 21 décembre 2016 relative à l’insertion professionnelle des
bénéficiaires d’une protection internationale.
Des opérations de fongibilité au profit des structures de l’insertion par l’activité économique ne pourront donc pas être mises en oeuvre dans le cadre de cette circulaire.”

Afin de pouvoir consommer ce financement supplémentaire au bénéfice des personnes les plus éloignées de l’emploi, des projets de développement et de création d’activités via les dispositifs IAE sont attendus par les CDIAE.

Circulaire relative à la programmation et au pilotage des contrats uniques d’insertion et emplois d’avenir au premier semestre 2017

Partager :