Accueil > Actualité > Réglementation et financements > Crédit d’Impôt de taxe sur les salaires pour les associations
 

Dans la même rubrique...
• Les dernières étapes de la concertation organisée par le Conseil de l’inclusion dans l’emploi (CIE)
• Arrêté du 27 février 2019 fixant le montant de l’aide au poste IAE
• Convention collective des ACI : arrêté d’extension de l’avenant concernant la valeur du point
• Circulaire Fonds d’Inclusion dans l’Emploi en faveur des personnes les plus éloignées du marché du travail du 31 janvier 2019
• Dernières instructions du ministère du Travail sur la modulation
• Signature de l’Accord Cadre : Plan d’Investissement dans les Compétences IAE
• Réforme de la formation professionnelle « Pour la liberté de choisir son avenir professionnel » - Communiqué du réseau des Entreprises Sociales Apprenantes, CHANTIER école
• Interview Uniformation - Financement de la formation professionnelle
• Communiqué du SyNESI - Réforme formation professionnelle
• Arrêté du 5 février 2018 fixant les montants des aides financières aux structures de l’insertion par l’activité économique
• Circulaire Fonds d’inclusion dans l’emploi et sortie du rapport Borello
• Un socle européen des droits sociaux pour promouvoir une Europe sociale

  Crédit d’Impôt de taxe sur les salaires pour les associations

En complément de l’abattement de la taxe sur les salaires (maintenu) dont bénéficiaient jusqu’ici les associations (montant de 20 283€ en 2016), une nouvelle mesure a été proposée par le gouvernement : un nouveau crédit d’impôt de taxes sur les salaires, CITS. L’Assemblée Nationale a adopté un amendement dans le cadre de la loi sur le budget 2017, qui précise cette mesure, équivalent du CICE pour les entreprises commerciales. Cette mesure redonne une équité fiscale entre entreprises associatives et commerciales.

Ce crédit d’impôt est égal à 4% de la masse salariale, pour tous les salaires n’excédant pas 2,5 fois le SMIC, sur la base des rémunérations prises en compte dans l’assiette de la taxe sur les salaires. Il s’appliquera diminué de l’abattement indiqué ci-dessus.

Pour rappel, les CDDI signés dans les ACI sont exonérés de la taxe sur les salaires et ne rentrent pas dans l’assiette de calcul de la taxe sur les salaires.

Vous pouvez retrouver le texte de l’amendement adopté par l’Assemblée Nationale en cliquant ici.

Partager :