Accueil du site > Actualités > IAE, inter-réseaux, ESS > États généraux de l’ESS, et après ?

Documents joints :


Cahier d'espérance IAE


Cahier d'espérance pédagogie

 

Dans la même rubrique...
• Projet de loi de finances 2018 - Les réseaux de l’IAE demandent des moyens supplémentaires
• CHANTIER école auditionné à l’Assemblée Nationale
• L’entreprise sociale apprenante présentée à Vienne lors d’une conférence internationale
• Mission confiée par la Ministre du Travail à Jean-Marc BORELLO
• Création d’un Haut-Commissaire à l’ESS
• CHANTIER école membre du Conseil d’Administration d’ENSIE
• Plaidoyer inter-réseaux : faire de la formation une priorité des parcours d’insertion
• Les structures d’insertion, partenaires de vos achats responsables
• ENSIE lance le concours Facebook ’Selfie sur le poste de travail’
• Etude DARES n°205 - concilier accompagnement et activité
• CHANTIER école au Conseil Supérieur de l’ESS !
• Modification des modalités de versement de l’aide au poste

  États généraux de l’ESS, et après ?

Les États généraux de 1789 s’étaient organisés autour de cahiers de doléances, et la suite nous est connue. Les états généraux de l’ESS de 2011 furent l’occasion de produire des cahiers d’espérances, et la suite reste à écrire…

Les 17, 18 et 19 juin derniers, l’ensemble des acteurs de l’économie sociale et solidaire se donnait rendez-vous pour une grande manifestation festive et citoyenne au Palais Brongniart, encore appelé Palais de la Bourse. Débats, concerts, projets innovants et propositions concrètes auront rythmé ce week-end, démontrant à l’ensemble des participants que nous voulions et pouvions reprendre la main sur notre économie !

Le pari pour l’ESS était historique. Entre les volontés d’élargir le cercle des acteurs mobilisés et de convaincre les citoyens qu’une autre économie restait possible, il restait à persuader les décideurs du bien fondé de la démarche.

En préparation de ces 3 journées, plus de 400 cahiers d’espérances auront été reçus et présentés lors des États généraux.

A travers ces derniers, il s’agissait moins d’affirmer des positions défensives que de proposer des solutions concrètes et solidement argumentées pour l’avenir.

Les cahiers d’espérances regroupent des propositions, originales et réalistes, liées aux préoccupations quotidiennes de chacun et répondant à des aspirations fortes, privilégiant un autre mode de développement.

Pour autant, si une initiative part toujours d’un individu et d’un territoire, sa duplication n’est possible qu’au prix d’une volonté conjointe d’acteurs politiques, institutionnels et économiques.

Nous devons maintenant relever ensemble ce défi pour que le changement de cap économique soit un sujet incontournable de la campagne présidentielle.

L’aventure continue donc avec, en ligne de mire, les échéances électorales de 2012. Il nous faut maintenant développer ces actions non pas dans une autre économie mais au coeur de notre société. Et ceci afin de démontrer aux candidats qui voudront bien nous entendre que rentabilité économique et progrès social ne sont pas des termes incompatibles

La synthèse des groupes de pilotage des cahiers de l’espérance est accessible en suivant ce lien...

Vous trouverez également dans les documents ci-dessous les deux contributions de CHANTIER école, l’une portant sur la pédagogie des chantiers-école, l’autre sur le rôle de l’IAE.

Partager :