Accueil du site > Actualités > IAE, inter-réseaux, ESS > Lettre ouverte aux candidats à la présidentielle
 

Dans la même rubrique...
• CHANTIER école auditionné à l’Assemblée Nationale
• L’entreprise sociale apprenante présentée à Vienne lors d’une conférence internationale
• Mission confiée par la Ministre du Travail à Jean-Marc BORELLO
• Création d’un Haut-Commissaire à l’ESS
• CHANTIER école membre du Conseil d’Administration d’ENSIE
• Plaidoyer inter-réseaux : faire de la formation une priorité des parcours d’insertion
• Les structures d’insertion, partenaires de vos achats responsables
• ENSIE lance le concours Facebook ’Selfie sur le poste de travail’
• Etude DARES n°205 - concilier accompagnement et activité
• CHANTIER école au Conseil Supérieur de l’ESS !
• Modification des modalités de versement de l’aide au poste
• Extension de l’avenant à la Convention Collective Nationale des ACI portant sur la valeur du point et les salaires minima

  Lettre ouverte aux candidats à la présidentielle

« En voulant prendre la tête d’un pays endetté dont tous les secteurs sont en crise, la mission qui vous attend tient, à première vue, de la gageure !

Dans un tel contexte, vous êtes assailli de sollicitations, de revendications, que vous serez bien en peine de toutes satisfaire. C’est pour cette raison que nous avons décidé de vous apporter des solutions aux problèmes majeurs et récurrents que sont le chômage de longue durée et l’exclusion.

En accordant la priorité aux plus fragiles de nos concitoyens, nous accomplissons non seulement un acte réparateur personnel et nécessaire, mais nous indiquons aussi à tous qu’il ne faut pas désespérer de l’avenir.

L’insertion par l’activité économique possède des caractéristiques rares et recherchées, elle est à peu près la seule bonne nouvelle en matière de politique de l’emploi des trente dernières années, si on se réfère aux multiples études d’impact réalisées. Elle reste aussi une vraie solution d’avenir dans sa capacité d’adaptation et d’intégration des personnes en difficulté, aussi bien que dans l’innovation des activités développées.

Comme elles le font depuis trois décennies, en ayant permis à des centaines de milliers de personnes de retrouver le chemin du travail et de la dignité, les structures d’insertion par l’activité économique, fortes de 250 000 emplois, veulent aller plus loin en intensifiant les embauches de femmes et d’hommes, et en développant des entreprises utiles à tous et aux territoires.

Mais sans nouvelles alliances, et cantonnée à la lisière du monde public et économique, l’insertion par l’activité économique ne pourra que rester confidentielle malgré son énorme potentiel de développement.

En développant cette insertion par l’activité économique comme interface, fédératrice de toutes ces énergies, tous ensembles, nous pouvons réussir.

Ainsi, les pouvoirs publics s’armeraient efficacement contre ce chômage endémique, les entreprises trouveraient de nouveaux collaborateurs mieux préparés, et la société civile, tellement friande de sens et de proximité, y trouverait les produits et services qu’elle recherche.

Nous avons des propositions à faire aux pouvoirs publics pour créer de l’emploi, aux entreprises pour mieux répondre à leur recrutement et à leur responsabilité sociale, et des arguments forts pour que citoyens et consommateurs nous suivent.

Si vous voulez développer avec nous ces solutions, les signataires de cette lettre sont à votre disposition pour y travailler. Ensemble, nous pouvons créer ce nouveau souffle créateur d’emplois et de richesses dont notre pays a tellement besoin. »

Les signataires : CHANTIER école, le CNEI, le Coorace, la Fnars, Tissons la Solidarité, le Réseau Cocagne, l’UNAI et Envie

Blog : www.lessolutionsdeliae.org

Partager :