Accueil du site > Actualités > IAE, inter-réseaux, ESS > Propositions du Collectif des réseaux de l’IAE pour 2012

Documents joints :


Collectif des réseaux IAE : propositions 2012

 

Dans la même rubrique...
• Projet de loi de finances 2018 - Les réseaux de l’IAE demandent des moyens supplémentaires
• CHANTIER école auditionné à l’Assemblée Nationale
• L’entreprise sociale apprenante présentée à Vienne lors d’une conférence internationale
• Mission confiée par la Ministre du Travail à Jean-Marc BORELLO
• Création d’un Haut-Commissaire à l’ESS
• CHANTIER école membre du Conseil d’Administration d’ENSIE
• Plaidoyer inter-réseaux : faire de la formation une priorité des parcours d’insertion
• Les structures d’insertion, partenaires de vos achats responsables
• ENSIE lance le concours Facebook ’Selfie sur le poste de travail’
• Etude DARES n°205 - concilier accompagnement et activité
• CHANTIER école au Conseil Supérieur de l’ESS !
• Modification des modalités de versement de l’aide au poste

  Propositions du Collectif des réseaux de l’IAE pour 2012

Extraits du document "Les propositions du collectif des réseaux de l’IAE pour 2012" disponible dans son intégralité sur www.lessolutionsdeliae.org

  1. Rénover la gouvernance pour une politique forte de l’insertion
    Élargir la gouvernance à toutes les parties prenantes de la cohésion sociale
    • Créer à l’échelle nationale une instance partenariale unique, de type GIP ou agence, visant à rassembler les acteurs pour une prise de décision concertée, responsable, collective au service d’une politique forte de l’emploi.
    • Associer toutes les parties prenantes de l’insertion à la mise en place, la gouvernance et le pilotage de cette instance : Europe, État, collectivités territoriales, partenaires sociaux, acteurs de l’insertion.
    • Cette instance aurait trois fonctions :
      • Élaborer avec les partenaires le plan de développement de l’insertion,
      • Mobiliser auprès de l’ensemble des partenaires les fonds nécessaires,
      • Piloter le plan au niveau opérationnel et financier.
  2. Développer des partenariats responsables
    Valoriser et développer l’offre de l’IAE
    • Formaliser les partenariats avec les entreprises et les grands groupes pour le développement des achats socialement responsables et des démarches de RSE.
    • Faire de l’insertion une priorité dans la conclusion d’achats responsables.
    • Construire et renforcer les « passerelles emploi » avec les entreprises et les collectivités pour le recrutement sur les métiers en tension.
    • Accompagner l’intégration des personnes issues des structures d’insertion au sein des entreprises et accompagner le couple employé/employeur sur la durée.
    • S’appuyer sur le cadre règlementaire pour atteindre les objectifs déjà fixés par l’Etat en matière de clauses sociales : 10% des achats publics en 2012 [1].
    • Développer les Pôles territoriaux de coopération économique.
  3. Garantir une logique de responsabilité et d’efficience budgétaire
    Évaluer et allouer les financements de l’insertion et de la formation
    • Faire l’inventaire de l’ensemble des moyens disponibles.
    • Évaluer les politiques publiques et les dispositifs paritaires de l’emploi à l’aune de leur efficacité (efficience budgétaire, intensité de formation ou d’insertion, etc.).
    • Élargir les financements du public au paritaire, élargir les financements à l’accompagnement et à la formation.
    • Intensifier la place de l’insertion dans les futurs programmes opérationnels 2014-2020 de la Commission européenne.
    • Instaurer une logique pluriannuelle de financements pour permettre aux SIAE d’avoir une vision budgétaire sur le long terme.
    • Intégrer la participation des salariés en insertion dans la conception et l’évaluation des politiques publiques de l’emploi.

Notes

[1] Circulaire du Premier ministre du 3 décembre 2008 sur l’Etat exemplaire

Partager :