Accueil > Actualité > En région > Des nouvelles de la Martinique
 

Dans la même rubrique...
• « Acheter et recruter autrement » : près de 300 personnes réunies autour de la relation IAE-Entreprises à Lyon
• Formation EPSP : clôture en beauté de deux sessions de formation dans l’Ain et dans le Puy-de-Dôme
• Croix-Rouge Impulse Toit à Marseille ouvre une boutique en ligne !
• Faire sa B.A c’est à la portée de tous et ça rend heureux celui qui la fait et celui qui la reçoit !
• Du renouvellement dans l’équipe CHANTIER école Auvergne-Rhône-Alpes
• Bretagne : CHANTIER école et la Fédération des Entreprises d’Insertion collaborent pour répondre aux besoins des SIAE
• Communiqué presse - mobilisation suite au désengagement du Conseil Régional PACA
• Désengagement du Conseil Régional PACA - Les ACI se mobilisent !
• Auvergne Rhône Alpes – Accompagner la professionnalisation du binôme encadrant technique et accompagnateur socioprofessionnel
• Ile-de-France : 15 ans de formation pour les encadrants techniques
• Le Conseil Régional PACA met un terme à sa politique volontariste de soutien des ACI : des élus montent au créneau
• Le réseau se mobilise auprès des adhérents ultra-marins

  Des nouvelles de la Martinique

Notre partenariat se renforce avec l’URSIEA [1] de la Martinique. Une vingtaine d’acteurs de chantiers-école sont adhérents et le réseau mène des actions sur l’île.

Accompagnement des structures

Dans le cadre d’une convention avec la DIECCTE [2], l’équipe nationale intervient en appui Conseil et Développement auprès de 4 structures.

Formation des acteurs

Un deuxième groupe « Réussir un chantier-école » a été animé par Elisabeth PRAIZELIN, formatrice nationale, en décembre dernier. Relevons la spécificité des productions support des ACI. Les structures sont soucieuses du développement de l‘île, de la protection de son environnement et de sa culture. Les encadrants sont engagés sur le plan technique et cherchent à protéger ses paysages, son agriculture et ses traditions :

  • entretien du lit et des berges de rivières (abritant de dangereux
  • serpents),
  • plantes médicinales et épices,
  • ânes et mulets sur les sentiers de montagne pour le transport des marchandises et la promenade des touristes,
  • maraîchage pour alimenter l’épicerie sociale,
  • bambouseraie,
  • relevé des bornes de tri des déchets, éducation des populations, animation dans les écoles.

Prochainement, les structures vont former des moniteurs au dispositif Santé et Sécurité au Travail.

Enfin, le principe est arrêté d’une convention confiant à l’URSIEA la
représentation des acteurs de CHANTIER école de ce département.

Notes

[1Union régionale des structures de l’insertion par l’économique et l’activité

[2Direction des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l’Emploi (DIRECCTE en métropole)

Partager :