Accueil du site > Actualités > En région > PACA : Entreprises, Chantiers d’insertion : en région quels modes de (...)
 

Dans la même rubrique...
• Ile-de-France - Solicycle lauréat du Prix French Mobility
• SNCF poursuit son engagement citoyen auprès des chantiers d’insertion en Nouvelle Aquitaine
• Revue de presse - Acta Vista à l’honneur sur Europe 1 !
• Communiqué presse - mobilisation suite au désengagement du Conseil Régional PACA
• PACA - La Banaste de Marianne sur Provence Azur TV
• Auvergne Rhône Alpes – Accompagner la professionnalisation du binôme encadrant technique et accompagnateur socioprofessionnel
• Ile-de-France : 15 ans de formation pour les encadrants techniques
• Le Conseil Régional PACA met un terme à sa politique volontariste de soutien des ACI : des élus montent au créneau
• Le réseau se mobilise auprès des adhérents ultra-marins
• Normandie - Formation sur la santé dans les ACI à destination des CIP
• Ile-de-France - Journée de l’IAE francilienne : retour sur l’atelier sur la qualité de l’emploi dans l’IAE
• Auvergne Rhône Alpes - Ventes solidaires au sein des établissements La Poste

  PACA : Entreprises, Chantiers d’insertion : en région quels modes de coopération ?

Le 23 mai à Marseille, CHANTIER école Provence-Alpes-Côte d’Azur a organisé un séminaire destiné aux ACI et aux entreprises intitulé « Entreprises, Chantiers d’insertion : quels modes de coopération ? ». L’objectif ? Faire témoigner des binômes « ACI/entreprise » travaillant ensemble en PACA pour qu’ils explicitent les modalités contractuelles de leurs partenariats, les plus-values, les difficultés rencontrées, ...

35 personnes ont participé à cette journée. Que peut-on retenir des échanges ? La confiance est au centre des partenariats à l’œuvre et leur réussite repose souvent sur « une question de personnes ».

L’enjeu majeur pour les ACI est donc de créer des opportunités leur permettant de faire la preuve de leur professionnalisme, de bâtir une relation de confiance et de développer leurs partenariats avec les entreprises. Les ACI ont bien compris l’importance de la posture et adaptent leur discours en se présentant comme des acteurs économiques : les ACI « parlent le langage de l’entreprise » !

Les entreprises témoins ont reconnu la qualité des prestations réalisées par les ACI et les aptitudes des salariés. Des salariés « en qui [ils peuvent] avoir confiance », « sur lesquels [ils peuvent] compter » : c’est là l’enjeu des employeurs, surtout dans les TPE/PME.

Bilan de cette journée : trop peu d’entreprises ! Communication, valorisation de l’impact économique et social des ACI sur les territoires : telles sont les conditions pour passer d’une logique de témoignage à une logique de construction !

Partager :